17 / 02 / 2010

Alex Türk veut de l'argent pour le G29 (L'Express)

  • Linkedin

« J’espère qu’il ne s’agit pas d’une nouvelle manifestation du vieil adage: "lorsque l’on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage !" » : dans une lettre qu’il adresse à ses confrères qui siègent au sein de la "CNIL européenne", le G29 (pour "groupe de l’article 29"),  Alex Türk, le président de la CNIL française, s’énerve contre le manque de moyens du G29, et explique même craindre pour sa survie. A lire sur le blog "Tic et net", d’Emmanuel Paquette.