08 / 12 / 2016
#Quartz

Au Bangladesh, les habitants échangent de l'énergie solaire entre eux via leurs mobiles

  • Linkedin
Pour permettre aux Bangladais d'être approvisionnés en énergie même pendant les coupures de courant du réseau central, un projet basé sur l'énergie solaire et la création de nanogrids se met en place. Explications avec Quartz.

Les coupures de courant sont une réalité malheureusement bien ancrée dans la vie quotidienne au Bangladesh. Pour répondre à ce problème, le pays expérimente le système Solshare dans certains villages, rapporte Quartz.

Ce nanogrid électrique permet aux foyers produisant leur propre énergie solaire – une forme d’énergie en pleine explosion au Bangladesh – de vendre ou d’acheter de l’électricité de foyer à foyer, selon les besoins.

Le principe de fonctionnement est à la fois simple et économique. Un foyer déjà équipé de capteurs solaires – près de 1,7 milliards de ces capteurs étaient en activité au Bangladesh en 2015 – n’a besoin que de deux choses : un boîtier spécifique (le SOLbox) et un mobile avec bKash, le plus grand réseau de banque mobile du pays.

Les utilisateurs sont ensuite libres d’acheter de l’énergie en approvisionnant simplement leur mobile en crédit et en mettant le SOLbox en mode achat, les fournisseurs n’ayant qu’à activer la box en mode vente. La transaction s’effectue alors automatiquement.

Pour en savoir plus sur ces nanogrids et comment ils pourraient aider les Bangladais à éviter les coupures de courant, c’est par ici.