07 / 10 / 2016
#The Guardian

Intelligence artificielle : des robots à la place des baby-sitters ?

  • Linkedin
Du fait de l"évolution des recherches en intelligence artificielle, une entreprise a annoncé le lancement de la production de robots baby-sitters. Des chercheurs s’interrogent sur les conséquences pour les enfants de cette innovation. Explications avec The Guardian.

Il a la taille d’un enfant, des traits ronds et un écran digital sur le devant. iPal, c’est son nom, est la nouvelle création de la société Avatar Mind, présentée lors de la conférence RoboBusiness de San Jose, en Californie. Comme l’a affirmé au Guardian le créateur Jiping Wang, iPal serait capable de garder les enfants de 3 à 8 ans pendant deux heures, sans la présence des parents.

Une nouvelle étape dans la robotisation qui n’a pas manqué de relancer le débat sur l’automatisation des emplois. Noel Sharkey, professeur de robotique et d’intelligence artificielle à l’Université de Sheffield, s’inquiète depuis 2008 des conséquences possibles de telles évolutions :

« Les robots sont un super outil éducatif pour les enfants. Il les éveille aux sciences ou à l’ingénierie. Mais il existe des dangers significatifs à laisser un enfant gardé par un robot, qui n’a pas la sensibilité ou la compréhension nécessaire pour le faire. »

Cette situation pourrait engendrer «un certain nombre de troubles affectifs provoquant des ravages dans notre société» selon l’universitaire. De son côté, Madeline Duva, conseillère auprès d’Avatar Mind, temporise sur le fait que le robot interactif puisse garder des enfants plusieurs heures sans surveillance. « Il ne peut pas remplacer une baby-sitter, c’est un robot social », précise-t-elle. Quoi qu’il en soit, la production d’iPal est déjà lancée en Chine. Le robot sera disponible à la fin de l’année, avec une mise en vente sur le marché américain prévue dès l’année prochaine.

Pour en savoir plus, c’est par ici.