29 / 12 / 2016
#ZDNet

Les avions, prochaine cible des hackers ?

  • Linkedin
Après les hackings de voitures connectées et la multiplication des cyberattaques à travers le monde, des experts s'interrogent sur la sécurité aérienne. Décryptage avec ZDNet.

Plus de 100 000 trajets en avion ont lieu chaque jour dans le monde. Face à la multiplication des cyberattaques, des experts s’interrogent sur la sécurité aérienne. Le stratège en chef de la cybersécurité de Venafi, Kevin Bocek, a déclaré à ZDNetque dans de nombreux cas, les systèmes informatiques de l’aviation sont « plus vulnérables à l’attaque que ceux utilisés dans les banques et le commerce de détail ». Pour lui, les avions sont de « grands appareils mobiles volants » et par conséquent de vraies cibles avec le développement de l’IoT :

«L’aviation ferait bien de tirer les conséquences de l’attaque récente sur les appareils connectés à Internet ou des hacks sur les voitures connectées. Nous devons envisager que les attaquants peuvent s’infiltrer dans les réseaux de contrôle de la circulation aérienne, des compagnies aériennes, et même des avions.»

Mais quelles seraient les conséquences d’un piratage ? Par exemple, en 2015, la compagnie polonaise LOTa été forcée d’annuler dix vols et d’en retarder plus d’une douzaine après une cyberattaque lancée contre ses systèmes. Mais les cyberattaques pourraient engendrer des conséquences plus graves qu’un vol annulé ou une longue file d’attente d’enregistrement.

Des entreprises comme Boeing et Rambus travaillent ensemble pour développer des mesures contre les cyberattaques et empêcher l’exploitation des vulnérabilités du système. Les dirigeants d’IOActive ont également rappelé, toujours selon ZDNet, que les pilotes sont formés pour gérer des événements sous forte pression et qu’un seul échec en matière de sécurité ne signifie pas l’effondrement de toutes les défenses.

Pour en savoir plus, c’est par ici.