26 / 09 / 2016
#ZDNet

Ransomwares et hôpitaux : dilemme éthique au sein de la communauté des hackers

  • Linkedin
Les attaques par ransomwares (rançongiciels) divisent le monde des hackers. Surtout lorsque les cibles sont des hôpitaux ou des établissements de santé. Alors que certains hackers ont clairement fait savoir qu’ils dénonçaient ces actions, ZDnet se questionne : existe-t-il une éthique au sein de la cybercriminalité ?

Au premier trimestre 2016, des hackers ont récolté près de 100 000 dollars de rançons versées par les hôpitaux. «Les hôpitaux sont des cibles privilégiées du fait d’une faible sécurisation de données, d’environnements [informatiques] complexes et de l’urgence d’avoir accès aux données, parfois dans des situations de vie ou de mort», a ainsi commenté un expert.

Des attaques qui, pour autant, ne sont pas acceptées par tout le monde. Pour ZDnet, plusieurs hackers se sont lancés dans des débats éthiques sur des forums spécialisés après plusieurs attaques.

«C’est très triste, on touche le fond. Ces ransomwares sont mauvais, mais si quelqu’un devait mourir ou être blessé à cause de ces attaques… c’est inacceptable», commentait ainsi l’un d’entre eux. Tandis qu’un autre n’hésitait pas à décrire ceux à l’origine des attaques comme les «hackers les plus imbéciles qui n’ont jamais existé. »

Débat éthique ou pas, ces attaques se multiplient néanmoins. Illustration avec un hôpital californien qui, en février 2016, a dû payer plus de 15 000 euros pour récupérer ses données.

Pour en savoir plus, c’est par ici.