10 / 10 / 2016
#ZDNet

Santé : des os « hyperélastiques » imprimés en 3D

  • Linkedin
Grâce à l'impression 3D, des chercheurs de l'université Northwestern à Chicago ont développé une nouvelle matière élastique pour réaliser des implants d'os sur-mesure. Cette innovation pourrait révolutionner les chirurgies cranofaciales et orthopédiques. Explications avec ZDnet.

Imprimer en 3D et greffer un os synthétique flexible dans un bloc opératoire : c’est le défi technologique et scientifique relevé par les chercheurs de l’université Northwestern de Chicago, selon ZDnet. Ces derniers ont mis au point une matière composée d’hydroxyapatite et de polymère. Cet « os hyperélastique » pourrait servir à réparer des fractures, poser des implants et soigner des problèmes sur des patients adultes avec un coût de production faible.

« Le temps de fabrication d’un implant sur-mesure pour un patient pourrait être seulement de vingt-quatre heures, explique Ramille N. Shah, chercheur en charge de ce projet. Cela pourrait bouleverser la chirurgie cranofaciale et orthopédique, et je l’espère, améliorer les résultats sur les patients. »

D’autre part, ce biomatériau synthétique ostéorégénérateur pourrait également permettre de traiter les défauts osseux des enfants en pleine croissance, les premiers tests montrant une croissance osseuse autour de la structure comme le rapporte Science Translational Medicine.

« En posant un implant permanent à des jeunes patients, nous devons intervenir chirurgicalement au fur et à mesure de la croissance. Ceux-ci peuvent ensuite faire face avec les années à de nombreuses difficultés », souligne Ramille N. Shah.

Ce qui ne serait plus le cas avec ces os hyperélastiques imprimés.

Plus d’informations ici.