28 / 10 / 2011

La barrière entre enseignés et enseignants est tombée

  • Linkedin
La barrière entre enseignés et enseignants est tombée

Le numérique a ceci de particulier qu’il réalise le rêve de Mai 68 d’effacer la barrière entre « enseignés et enseignants », comme on disait alors : les enfants apprennent aux parents, les techniciens aux ingénieurs, les usagers aux dépanneurs, les artistes aux scientifiques, les actionnaires aux entrepreneurs.

Cette distribution inhabituelle échappe tout à fait au modèle usuel
de percolation du savoir à partir de ces lieux autorisés. Et en même temps, chacun de ces apprentissages, à cause même de sa dispersion, se fait au hasard et laisse partout d’énormes lacunes. Il faut donc inventer de nouveaux modes par la pratique.

A Sciences Po, nous le faisons par des cours spécialisés
–de cartographie de controverses- qui portent sur des objets numériques nouveaux intégrés aux corpus classiques mais complètement renouvelés par le numérique. Cela nous permet de prendre en compte le foisonnement d’innovations qui est particulier au numérique et en même temps respecter le rythme et les habitudes de l’apprentissage universitaire toujours nécessaire.